Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
institutshiatsu84.over-blog.com

Articles sur les arts énergétiques (Shiatsu, Do in, MTC, Jin Shin Do, Sotai, Diététique).

Newsletter de l'Hiver

Newsletter de l'Hiver

C’est l’hiver… cette saison est liée à l’élément Eau et au couple d’organes et d’entrailles Rein/Vessie. Dominé par le froid et la nuit, l’hiver est normalement la saison où la nature et l’organisme se mettent au repos. C’est aussi le temps de l’introspection et des émotions enfouies au fond de soi, comme la peur, ou de facultés comme la volonté.

L’élément Eau

Selon la théorie des cinq phases de l'énergie, le mouvement Eau, lié à la saison hiver, représente la passivité, l’attente latente d’un nouveau cycle, la gestation. L’hiver est la période de l'année la plus yin, marque l’apogée du Yin, qui prend le dessus sur le Yang.

L’élément Eau correspond à un mouvement qu’on peut assimiler à un processus, à une phase du cycle de changement engendrant le Qi (l’Energie essentielle à la vie). D’autres caractéristiques sont associées à ce mouvement comme l’organe lié (le rein), les entrailles liées (la vessie), la couleur liée (noir ou sombre)…

 

Le couple Rein/Vessie

La dimension physiologique

Les Reins, couplés à la Vessie, gouvernent l’Eau dans le corps (liquides organiques), de sa production à son extraction à travers l’urine, les selles et la sueur. Ils sont aussi l’organe lié au système osseux, à la moelle et au cerveau. On dit qu’ils s’ouvrent aux oreilles.

Les Reins gouvernent les orifices du bas et sont le siège du  c’est pourquoi ils sont responsables de la sexualité.

Un dérèglement de l’Eau en excès ou en déficience entrainera donc des pathologies telles que : troubles urinaires, troubles sexuels, troubles osseux…

La dimension émotionnelle

Les Reins abritent la volonté (le Zhi), la capacité à réaliser ses objectifs. Ils conservent nos aptitudes, nos facultés et nos désirs (la libido). Mais ils sont aussi le siège de la peur, une émotion qui est en nous depuis le ventre de notre mère. La peur est le fondement de la vie. Elle peut être causée par un élément extérieur (accident, agression, choc émotionnel) ou chronique, latente. Dans ce cas, elle provoque un vide de Jing ou une baisse d’énergie brutale du Rein : les sensations sont celles de froid dans le corps, les jambes tremblent, et l’incontinence peut arriver. Quand elle est chronique, la peur s’apparente à l’angoisse, à l’inquiétude, au stress. On a peur de ne pas réussir, de ne pas être aimé, apprécié… Ces émotions négatives fatiguent le Rein et épuisent le Jing. A long terme, le ki s’en trouve affectée.

 

Rééquilibrer son Rein durant la saison Hiver

En hiver, le Rein est plus sujet à des déséquilibres, qu’ils soient d’ordres physiologiques ou émotionnels. Il est donc conseillé de faire un travail énergétique sur le couple Rein / Vessie, pour prévenir certains troubles comme la fatigue, la sexualité défaillante, la perte de cheveux, les problèmes dentaires ou urinaires…Vous êtes de tempérament ou de constitution yin car votre organe de référence est le Rein. Une personne yin sera plutôt une femme (bien que des hommes peuvent avoir une tendance yin). Cette personne sera plus sensible à la fatigue, à la frilosité, à l’angoisse et l’inquiétude latente, mais également sujette aux troubles ovariens, de la prostate, aux cystites, douleurs articulaires et douleurs lombaires.Les personnes plutôt yin sont passionnées, douces, sentimentales, leur vitalité est faible en début de vie mais solide dans le temps.

Elles ont tendance à souffrir de pathologies chroniques et de douleurs sourdes.

 

Le Do In de l'hiver

Automassage des lombaires.

  • Frottez vigoureusement la région lombaire de part et d'autre de la colonne au niveau de la taille jusqu'à ce qu'elle devienne chaude avec les paumes ou les poings pouces à l'intérieur.

  • Puis Laissez la chaleur des paumes nourrir les reins en profondeur.

  • Visualisez vos reins comme deux petits haricots noirs et blancs à l'intérieur et envoyez leur un sourire ou une pensée positive. Les organes énergétiques possedent un Shen, un esprit qui leur est propre et avec lequel nous pouvons communiquer.

  • Pour intensifier la sensation de chaleur, visualisez un flux énergétique de couleur rouge ou orange pénétrer vos reins et les chauffer.

  • Si vous désirez nourrir les reins en ki, la couleur bleue marine ou noire est toute indiquée. C'est la couleur des eaux profondes et de l'élément Eau.

Bouillote chaude sur les reins.

Placez une bouillote chaude dans le bas du dos aide à chauffer les reins en cas de mal de dos et frilosité.

Do In du Son

Le son U (Ou), le son le plus grave des 5 sons source que nous utilisons en Do In fait descendre le ki dans le bassin et dans le périnée et rentre en résonance vibratoire avec les Reins et le système osseux qui lui est associé. Les os sont notre caisse de résonance.

Pour faire résonner le son  U (ou), en position assise ou debout :

  • Placez vos mains en coupe de part et d'autre du bas ventre (forme de U) et envoyez le son dans cet espace. Plus le registre est bas, plus le son descend dans le périnée, la partie la plus yin de notre corps (Hui Yin).

  • Répetez de trois à sept fois en donnant au son U (ou) de la profondeur, de la rondeur et de la douceur..

  • Avec de la pratique, vous sentirez la vibration rejoindre la base du corps avec la sensation de profondeur, de centrage et d'unité.

  • La vibration U a un effet calmant et fortifiant. Il nous invite à déserter notre cerveau et notre mental pour investir l'espace de notre hara et de notre bassin.

Massez le point Rein 3 Taikei

Taikei le grand courant se trouve à mi-distance entre le tendon d'Achille et la malléole interne.

Pressez de point en profondeur pendant une minute. Pour retrouver vitalité, réduire les douleurs lombaires, soulager l'insomnie, faire circuler les liquides organique, rééquilibrer le système hormonale, tonfier les fonctions cérébrales.

 

Etirement Reins- Vessie.

Les étirements Yin sont des postures d'extension du corps vers l'avant et vers le bas.

Ils étirent la colonne à partir des lombaires qui doivent être le moins cambrées possible.

La nuque est dans l'alignement de la colonne autant que possible.

Le menton légèrement rentré vers la poitrine ce qui renforce l'étirement vessie de la nuque et tonifie la fonction thyroîdienne par la compression de la gorge. L'énergie des Reins gouverne la fonction hormonale dans tout le corps.

La posture de l'oeuf

  • Debout les pieds écartés de la largeur des hanches, le bassin basculé vers l'avant, le bas du dos bien étiré, le menton lègérement étiré vers la poitrine, les bras sur les côtés, inspirez et étirez les bras latéralement vers le ciel.

  • Sur l'expiration, étirez-vous vers l'avant puis vers le bas en maintenant toujours le bas du dos droit.

  • Lorsque vous touchez le sol, (vous pouvez fléchir les genoux dans le cas contraire), placez la main droite au sol, paume tournée vers le ciel et placez le dos de la main gauche dans le creux de la main droite.

  • Veillez à bien maintenir la nuque étirée en rentrant le menton.

  • Maintenir le temps de quelques respirations ou plus longtemps si vous désirez un effet plus profond.

  • Revenir sur l'inspiration en déroulant votre colonne vertèbre par vertèbre à la verticale pour un bon massage de cette dernière.

La deuxième version de la posture consiste à venir placer les mains sous la voute plantaire plus particulièrment sur le point R1 «La source bouillonnante pour l'activer. La tête vers le bas irrigue la « mer des moelles », le cerveauqui est une extension des Reins.Le sang et le ki s'accumulent dans le cerveau et favorisent la mémoire, les fonctions cognitives et sensorielles. A éviter cependant dans les cas d'hypertension artèrielle, de tendance au vertige, de glaucome et de très grande fatigue. Lesgenoux peuvent être fléchis pour éviter les tensions musculaires à l'arrière des cuisses.

Yusen La source bouillonnante

 

 

 

 

La posture de l'oeuf 

Diététique d'hiver

 

En hiver, manger chaud va de soi.

Les soupes ainsi que les plats à l'étuvée ou bouillis sont de saison.

Le pot au feu, la choucroute, la poule au pot sont des plats qui garnissent nos tables.

Manger des aliments de saveur chaudes c'est à dire épicées ou piquantes permet non seulement de rehausser la saveur de ces plats mais réchauffe l'interne de notre corps. A privilégier pour les frileux, ceux qui manquent de Yang.

La coriandre, le cumin, le gingembre, la noix de muscade, le clou de girofle, le piment, le curry ainsi que les aromates de nos jardins (sarriette, laurier, thym, romarin (le fameux bouquet garni) viennent condimenter nos plats...

Dans cette gamme des aliments réchauffants l'ail et l'oignon, ainsi que le poireau, le navet.

Les légumineuses sont de nature plus consistante et apportent des protéines végétales.

Lentilles, pois cassés, haricots blancs et noirs.

 

 

L'Azuki

Présentation d'une légumineuse qui nourrit fortement les reins.

L'Azuki ou haricot rouge du Japon. Il est digeste et apprécié pour sa saveur douce. Il peut être consommé chaud ou froid.

Selon la théorie des signatures, il a la même forme et la même taille que les reins.

Il a une action bénéfique sur la flore intestinale et favorise l'élimination des toxines et une action protectrice sur le cœur et le système nerveux.

Il stimule fortement les Reins car c'est un aliment riche en vitamines, en minéraux et oligo-éléments.

Il vous aidera à lutter contre la fatigue et le stress. Comme toutes les légumineuses, il est riche en protéines

Préparation : Il requiert une nuit de trempage et un temps de cuisson d'environ 45 minutes à feu doux en couvrant. Saler en fin de cuisson.

Il est possible de l'acheter en conserve dans les magasins bio. La préparation est donc d'autant plus raccourcie et simplfiée.

 

Soupe au Azukis

 

Ingrédients pour 4 à 6 personnes

  • 150g de potiron ou potimarron

  • 200g d'asukis

  • 30g de beurre

  • 1 gros oignon haché finement

  • 1 blanc de poireau

  • Poivre, sel

  • Thym, laurier,

  • 1 botte de persil

  • 1,5 litre de bouillon

     

Temps de préparation 15 min

Temps de cuisson 1h

  • Mettez les azukis à cuir à feu doux dans le bouillon durant 45 minutes avec les tiges de persil, le laurier et le thym liés ensemble.
  • Pendant ce temps, hachez la moitié des feuilles de persil restante et coupez la chair du potiron.
  • Profitez-en aussi pour nettoyer le blanc de poireau et hachez-le finement en dés et faîtes de même avec l'oignon.
  • Ajoutez le potiron, le poireau et l'oignon aux azukis cuits et laissez cuire encore 15 minutes.
  • Assaisonnez de sel, poivre et une pincée de gingembre en poudre.
  • Retirez thym, laurier et tiges de persil.
  • Suggestions pour servir :
  • Décorez le potage aux potirons et azukis de persil haché et servez immédiatement.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article